Du

danse, théâtre visuel

Stéréoscopia / Vincent Dupont

Une expérience inédite, drôle et planante pour deux danseuses et des spectateurs à partir de 9 ans, aux frontières de la danse, de la performance du théâtre et des arts plastiques.
Add to the calendar Book online

Vincent Dupont élabore d’insolites expériences visant à troubler la perception du spectateur. En hommage au peintre florentin Jacopo Chimenti, Stéréoscopia cherche à rendre visible le relief, l’écart entre deux images presque semblables pour accéder à une perception nouvelle.

Comme dans les dessins du peintre, qui représentent le même sujet vu par chacun des deux yeux, Vincent Dupont compose un ballet à l’horizontal pour deux danseuses aux mouvements quasi identiques. Entraînés dans ce double solo, les corps vont progressivement accéder à un espace où la droite et la gauche sèment le trouble, perturbent la perception et menacent à tout instant de renverser le cadre.  

Ici, il ne s’agit plus d’une narration, mais d’une expérience où la lumière et les objets viennent révéler le déplacement des émotions et leur potentiel, et où les sons créent l’écart entre ce que l’on voit et ce l’on entend. S’ouvre alors un espace d’écoute sur ses propres sensations. 

  • Dès 9 ans
  • Durée : 45’ 

Equipés de casques audio qui nous isolent comme dans une bulle, nous nous trouvons reliés aux danseuses dont les mouvements et la respiration sont sonorisés. (…) une expérience quasi hypnotique de la vision mais aussi de l’espace sonore.

Maïa Bouteillet, avril 2015, Paris Mômes

ARTISTE EN RESIDENCE I Vincent Dupont est artiste associé de 2019 à 2023 au Centre des arts d’Enghien-les-Bains, "scène conventionnée d’intérêt national – Art et création pour les écritures numériques et le spectacle vivant " 

  • Conception du projet : Vincent Dupont
  • Danse : Ariane Guitton Aline Landreau
  • Musique, son Maxime Fabre
  • Lumière : Arnaud Lavisse
  • Régie lumière : Rodrigue Bernard
  • Dispositif scénique : Vincent Dupont en collaboration avec Sylvain Giraudeau et Marc Chevillon
  • Régie plateau : Sylvain Giraudeau
  • Costumes : Eric Martin, Morgane Dufour
  • Travail de la voix : Valérie Joly
  • Collaboration artistique : Myriam Lebreton 

Formé au théâtre, Vincent Dupont s’est tourné vers la danse en collaborant avec les chorégraphes Thierry Thieû Niang, Georges Appaix et Boris Charmatz. Conçues comme des expériences perceptives, ses créations empruntent leurs formes aux arts plastiques, au cinéma ou à la performance pour œuvrer au décloisonnement disciplinaire. Depuis 2001, il signe Jachères improvisations, Souffles, Air, Stéréoscopia ou encore Cinq apparitions successives, et réalise l’installation vidéographique Cillement pour ICI—CCN de Montpellier. Depuis septembre 2019, Il est chorégraphe associé au Centre des arts d’Enghien-les-Bains.

J’ai commencé ma vie artistique par la photographie. Je faisais beaucoup d’images mais surtout du développement, pour que quelque chose émerge de la profondeur du noir. C’est pour la même raison, je pense, que je suis devenu chorégraphe : pour voir surgir des phénomènes. Pour cerner ces phénomènes, une partie de mon travail en répétition consiste à décomposer, isoler, déformer certains mouvements, certaines actions, certaines matières sonores ou visuelles pour mieux saisir leurs singularités, et pouvoir dans un deuxième temps les remettre en jeu.

Vincent Dupont 

 

Vincent Dupont (extrait de Stéréoscopia)

Production : J’y pense souvent (…)   

Coproduction : CCN de Rillieuxla-Pape pour Bamboo réseau européen, Théâtre de Nîmes, scène conventionnée pour la danse contemporaine, Théâtre de la Ville, Paris Espaces Pluriels, scène conventionnée danse et théâtre, Paris, Le Vivat, scène conventionnée danse et théâtre, Armentières, Le Carré-Les Colonnes, scène conventionnée, Saint Médard-en-Jalles / Blanquefort.  

Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France/ Dispositif d’accompagnements. 

J’y pense souvent (…) reçoit le soutien du Ministère de la culture – DRAC Île-de-France