Du -

danse, théâtre visuel

aSH / Cie 111, Aurélien Bory

Pièce d’Aurélien Bory pour Shantala Shivalingappa

Un portrait dansé vibrant et poétique portée par l’artiste indienne Shantala Shivalingappa, collaboratrice de chorégraphes prestigieux tels que Pina Bausch, Maurice Béjart ou encore Sidi Larbi Cherkaoui.
Add to the calendar Book online

aSH est le dernier opus de la trilogie des portraits de femmes d’Aurélien Bory dont faisait partie la pièce Plexus avec Kaori Ito, présenté en 2015 au Centre des arts. Dans ces portraits sur mesure, il prend comme point de départ une femme, une histoire, une vie qui se déploie par la danse.

  • Durée : 1h

Dans Shantala Shivalingappa, il y a Shiva, dieu de la danse. Shiva possède d'après les textes plus de mille noms. Il est un dieu créateur et destructeur. Seigneur des lieux de crémations, il se recouvre le corps de cendres. Shantala Shivalingappa a construit sa danse sur la figure de ce dieu, dont la vibration rythme la manifestation du monde. (…)

La danse de Shantala ressemble à un kolam, dessin de farine fait à même le sol le matin puis détruit par le vent pendant la journée et refait le lendemain. Dans les gestes mille fois répétés de son Kuchipudi*, une géométrie s’est inscrite dans son corps. Cercles, points, symétries, spirales, fractale, sa danse me semble être une représentation de la structure même du monde. 

* Danse classique indienne 

Aurélien Bory

  •  

Avec Shantala Shivalingappa et Loïc Schild (percussions)  

  • Conception, scénographie et mise en scène : Aurélien Bory 
  • Chorégraphie : Shantala Shivalingappa

  • Composition musique live : Loïc Schild

  • Collaboration artistique : Taïcyr Fadel 
  • Création lumière : Arno Veyrat assisté de Mallory Duhamel

  • Composition musique programmée : Joan Cambon
  • Conception technique décor : Pierre Dequivre, Stéphane Chipeaux-Dardé 
  • Costumes : Manuela Agnesini avec l’aide précieuse de Nathalie Trouvé 

L’œuvre d’Aurélien Bory se caractérise par de fécondes collaborations avec des créateurs de tous horizons. Souhaitant se confronter à des esthétiques singulières, il tisse des compagnonnages artistiques divers et met en scène notamment le chorégraphe Pierre Rigal dans Erection (2003) et Arrêts de jeu (2006). En 2006, il collabore avec Martin Zimmermann et Dimitri de Perrot sur Gaff Aff. En 2014, Vincent Delerm lui confie la réalisation de la scénographie de son concert Parallèles. En 2016, à l’invitation de l’architecte Patrick Bouchain et de la Fondation de France, il crée L’adresse aux enfants pour le 50ème anniversaire du Parc animalier de Branféré.

Intéressé par la transmission comme laboratoire de la création, il s’investit dans des projets de formation tels que la direction régulière de stages suivis de présentations publiques avec les comédiens de l’AtelierCité du ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie et du Cnac – Centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne, avec qui il réalise notamment une reprise de répertoire du spectacle Plan B en 2016. En 2017, il mène un atelier-spectacle à partir de L’Espace Furieux de Valère Novarina, avec les étudiants de l’Ensatt - École nationale supérieure de arts et techniques du théâtre à Lyon.

Shantala Shivalingappa a passé son enfance entre Madras qui l’a vu naître et Paris où elle a grandi. Elle est formée à la danse classique indienne dès son enfance par sa mère, la danseuse Savitry Nair, puis par le maître Vempati China Satyam dans le style Kuchipudi. Depuis l’âge de 13 ans, elle a aussi eu le rare privilège de travailler avec les plus grands : Maurice Béjart (1789...et nous), Peter Brook (pour qui elle interprète d’abord Miranda dans La Tempête, puis Ophélie dans La Tragédie d’Hamlet), Bartabas (Chimère), Ushio Amagatsu (Ibuki) et Pina Bausch (O Dido, Néfès, Bamboo Blues, Le Sacre du Printemps). Autant de rencontres qui font de son expérience artistique un parcours exceptionnel.

Aujourd’hui, Shantala est devenue la figure de proue du Kuchipudi et se produit à travers le monde, partageant sa passion pour ce style. Elle est d’ailleurs la première artiste d’un style asiatique à recevoir le prestigieux Bessie Award à New-York (2013) pour son solo «Shiva Ganga».

Shantala consacre une partie de son temps aux tournées de ses spectacles en solo accompagnée de ses complices, quatre musiciens Indiens de renommée internationale, et au développement de son propre répertoire chorégraphique de Kuchipudi.

Passionnée par les rencontres humaines et le cheminement artistique qu’elles provoquent, Shantala se plonge également dans ses projets de collaborations avec divers artistes dans l’exploration de la danse, de la musique et du théâtre.

aSH - teaser

Production : Compagnie 111 – Aurélien Bory

Coproduction : ThéâtredelaCité – CDN Toulouse Occitanie, Festival Montpellier Danse 2018, Agora – PNAC Boulazac-Nouvelle-Aquitaine, La Scala – Paris, L’Onde Théâtre Centre d’Art de Vélizy -Villacoublay. Avec la participation artistique de l’ENSATT – Lyon.

Accueil en répétitions et résidences : La nouvelle Digue - Toulouse, Théâtre de la Cité – CDN Toulouse Occitanie  

La Compagnie 111 – Aurélien Bory est conventionnée par la DRAC Occitanie / Ministère de la Culture, la Région Occitanie / Pyrénées - Méditerranée et la Mairie de Toulouse. Elle reçoit le soutien du Conseil Départemental de la Haute-Garonne et de l’Institut Français.